Des médecins troquent la blouse contre des partitions

logo-bien-publicLe Bien Public s’intéresse à son tour au nouvel Orchestre Symphonique des Médecins de France (OSMF). C’est par la voix du médecin et violoncelliste Patrick Roignot que le projet est présenté aux Bourguignons.

Nous vous proposons quelques extraits de cet article paru le 07 février 2015.

Les statuts de l’association sont déposés en novembre et le site internet est créé. Et déjà, un premier concert de l’orchestre est prévu : ce sera le 17 octobre à la salle Romanée-Conti du palais des Congrès de Dijon. Car l’objectif de l’association est de proposer un concert par an, spectacles dont les bénéfices iront à des associations ; en l’occurrence, cette année, à SOS Villages d’Enfants, association dont Anny Duperey est la marraine.

Patrick Roignot, médecin - violoncelliste, cofondateur OSMF

Patrick Roignot, cofondateur OSMF

Mais d’ici là, l’orchestre va bien sûr recruter : « L’objectif est d’avoir entre 80 et 100 musiciens. » Il ouvre ses portes à tous les médecins, en exercice ou retraités, et à tous les étudiants en médecine ayant un bon niveau de musique (troisième cycle ou équivalent).

Il ne faut pas qu’on soit ridicules ! Car nous jouerons la Symphonie Concertante pour Violon et Alto K364 de Mozart et nous aurons deux solistes de premier rang : Pierre Amoyal, qui viendra avec son Stradivarius, et son épouse Yuko Shimizu-Amoyal à l’alto.

article-pdf-bien-public-2015-02-07